Le report de la réforme des programmes scolaires doit servir la transformation de l’Ecole

La FCPE prend acte du report décidé par le ministère de l’Education nationale de donner plus de temps au Conseil supérieur des programmes pour travailler à la refonte des programmes de la scolarité obligatoire. Prendre plus de temps pour concerter, réfléchir et articuler les différents programmes peut être une bonne chose. Mais il y a de fait des conceptions différentes de ce que doivent être ces programmes au sein de la communauté éducative et des organisations qui la représentent et il faudra faire des choix le moment venu.

Pour une « école en grand », la FCPE s’invite dans la campagne des élections municipales

A moins de deux mois des élections municipales, les militants FCPE questionnent les candidats sur leurs intentions touchant les questions scolaires et périscolaires de leur champ de compétence.

Quatre grandes priorités seront au cœur de cette campagne : les rythmes scolaires, les infrastructures, la place des parents et la restauration. Un questionnaire et un tract, déclinables localement selon les problématiques se posant aux uns et aux autres, seront mis à leur disposition.

http://www.fcpe.asso.fr/index.php/actualites/item/975-pour-une-ecole-en-grand-la-fcpe-s-invite-dans-la-campagne-des-elections-municipales

Défendre l’Ecole de la République laïque et gratuite face aux attaques de l’extrême droite et des extrémismes religieux.

 

Communiqué de L’ESPER

Le conseil d’administration de L’ESPER qui s’est réuni le 27 janvier dernier condamne avec vigueur les manipulations, désinformations, et les stratégies délibérées de l’extrême droite et de quelques groupes religieux extrémistes qui s’en prennent à l’Ecole de la République.

L’ESPER s’inquiète de l’atmosphère que font régner quelques groupes minoritaires extrémistes rassemblés ces dernières semaines en France en un mouvement inepte et dangereux. 

Déclaration liminaire de la FCPE Nationale au CSE du jeudi 13 février 2014

Logo FCPE NationaleMesdames, Messieurs,

Depuis, plusieurs semaines, l’actualité a été marquée par les rumeurs et les désinformations propagée à l’Ecole. Des groupes extrémistes minoritaires, mais bien organisés ont lancé via les réseaux sociaux, des tracts et des SMS des rumeurs pour créer une confusion entre une supposée « théories du genre » enseignée dans les classes, et le programme des ABCD de l’égalité.

La FCPE souhaite tout d’abord réaffirmer son soutien à ce programme qui aborde une question cruciale pour nous : celle de l’égalité en les filles et les garçons. Cette égalité, comme les inégalités d’ailleurs, se construit progressivement tout au long de la vie de l’enfant. Et contrairement à d’autres, nous considérons que l’Ecole, au côté des familles, a aussi son rôle à jouer dans la construction d’une société égalitaire. Cette mission assignée à l’éducation nationale est d’ailleurs inscrite dans le code de l’éducation et nous nous en félicitons !

Information sur l’égalité fille-garçon à l’école

m_fotolia_34405843_mLa FCPE observe qu’une offensive est en cours, menée dans plusieurs départements, contre les ateliers « ABCD de l’égalité » lancés par le ministère des Droits des femmes. Liés pour certains à l’extrême-droite, ceux qui la relaient font un amalgame entre ces ateliers et un enseignement de la « théorie du genre » dont l’objectif serait d’apprendre l’homosexualité aux enfants dès la maternelle. Ils invitent les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école un jour par mois.
Les ABCD de l’égalité visent à éduquer à l’égalité garçon-fille et à travers elle à lutter contre les discriminations sexuelles. Ces modules seront proposés cette année dans plus de 600 classes de la grande section de maternelle au CM2, avant d’être généralisés. L’objectif affiché du ministère des Droits des femmes est d’«amener dès le plus jeune âge les élèves à s’interroger sur leurs représentations du monde, les freins qu’ils s’imposent à eux-mêmes parce que filles, parce que garçons, le respect qu’ils se portent », et de «prévenir très tôt les phénomènes d’autocensure comme ceux de violence, donner confiance en eux, aux filles comme aux garçons, pour simplement être soi en ne se laissant pas enfermer dans des carcans et des rôles prédéterminés et inégalitaires».

Déclaration de la FCPE Gironde au CDEN du 14 Janvier 2014

LOGO FCPEMesdames et Messieurs les membres du CDEN,

A l’intérieur de ce cadre réglementaire national, les aménagements et horaires ont été fixés localement et leur application a dépendu en premier lieu de chaque municipalité donnant ainsi lieu à des méthodes de concertation, des projets, des horaires forts hétéroclites !

La FCPE défend la gratuité de l’école et le droit à l’égal accès de tous les élèves à un service public de l’éducation de qualité. Or, nous nous inquiétons de l’application à venir de cette réforme dans certaines communes qui nous éloignerait de ce principe.

Nous réaffirmons que seul doit prévaloir l’intérêt de l’enfant contre toute considération partisane ou budgétaire.

 

Cliquer ici pour lire la déclaration complète